top of page

L'agneau pascal, mythe et histoire

Dernière mise à jour : 10 avr. 2023

Lorsque l'on parle de Pâques, au delà de la religion on pense oeufs en chocolat, lièvre et agneau pascal.




D'où viennent ces traditions concernant des animaux ?


  1. Les oeufs de Pâques

Pâques marque la fin du Carême, une période de jeûne, qui au Moyen âge était très respectée, et interdisait, entre autres, de manger des oeufs. A la fin de cette période, la surproduction d'oeufs devait être rapidement mangée.

Par la suite, à partir du XVème siècle, les oeufs sont peints à la main, puis à compter du XVIIème siècle les châtelains s'offrent des oeufs ornés de joyaux, qui bien souvent renfermaient une surprise.

Les oeufs se transformeront par la suite en oeufs renfermant du chocolat.


2. Le Lièvre de Pâques

La tradition vient d'une légende allemande : « Une femme pauvre, ne pouvant offrir des douceurs à ses enfants, décora des œufs qu’elle cacha dans le jardin pour les amuser. Les enfants, apercevant un lièvre, crurent que celui-ci avait pondu les œufs. »

Ces animaux sont symbole de fertilité, de renouveau, et illustrent l'arrivée du printemps.


3. L'agneau pascal

Dans la tradition juive Dieu ordonne à Moïse de sacrifier son fils ainé pour éprouver sa foi. Au moment d'abattre son fils unique un ange apparait et l'arrête. Moïse attrape alors un bélier à côté et l'immole en hommage à Dieu qui a épargné son fils.

Dans la tradition catholique l'agneau pascal désigne désigne le Christ. Saint Jean écrit "voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde". À Pâques, on célèbre la résurrection du Christ en partageant l'agneau pascal.

Dans la mythologie grecque Athamas de Béotie s'apprête à sacrifier son fils Phrixos, et c'est Héraclès, envoyé par Zeus, qui lui demande de l'épargner et lui envoie un bélier à sacrifier à la place.

(source : rtl.fr)


4. Le poisson de Pâques

Les fritures en chocolat ont pour origine la Bible, et plus précisément Pâques qui est une fête religieuse chrétienne et qui représente la renaissance de Jésus. Les poissons, crustacés et coquillages font référence à la pêche miraculeuse qu'aurait accompli Jésus après sa résurrection.


5. Agneau de Pâques et pâtisserie

L’Osterlamela est une tradition pâtissière de l’Est de la France. Osterlamele, ou Lamele, prononcé « Lamela » dans le Ried et le Haut-Rhin, est mot alsacien signifiant « petit agneau de Pâques ».

Il s’agit d’une pâtisserie traditionnelle d’Alsace, une génoise en forme d’agneau pascal. L’agneau, qui symbolise le Christ dans la tradition chrétienne, porte autour du cou un ruban au bout duquel pend une clochette.

Cette recette traditionnelle est également née du surplus d’œufs qui résultait du jeûne du Carême. Réaliser en quantité ces pâtisseries, qui nécessitent une bonne base d’œufs, était un moyen sûr et goûteux d’écouler le stock.

(source : ophelie-ecrits.fr)


Pour les gourmands, nous vous donnons la recette :



*********************************


Manger de l'agneau, une tradition chrétienne ?


100 millions d'agneaux sont tués chaque année pour cette unique fête religieuse !


Le pape François appelle à ne pas manger d'agneau:

"Parmi les plus anciennes communautés chrétiennes, l'agneau était représenté sur les épaules du Berger et symbolisent l'âme sauvée par le Christ. Le meurtre de Pâques n'a aucun fondement dans la tradition chrétienne,mais plutôt s'enracine dans l'ancien Testament. C'est un conflit sanglant rituel, fort avec le concept de la résurrection,qui apporte avec lui un renouveau de foi et d'espérance. C'est un rituel qui n'est pas nécessaire dans une société comme la nôtre, déjà pétrie de violence et de mort, qui ne sert qu'à satisfaire les intérêts de l'industrie alimentaire".

(Pape)


Commentaire du Révérend Emmanuel Briglia-Audibert sur Pâques:

"Permettez-moi, en tant que prêtre et théologien, d'apporter une précision : il n'est pas permis ... pour un Chrétien fidèle aux Saintes Ecritures de céder à cette fausse tradition et de consommer de l'agneau pascal pour Pâques car depuis le sacrifice du Christ à la Croix, il est devenu le seul Agneau véritable et a donc, de fait, abrogé tous les sacrifices animaliers. Cette "tradition" n'a donc rien de chrétien, elle est là pour justifier les bassesses et les cruauté du ventre, elle relève bien au contraire d'une grave désobéissance aux lois divines de la Nouvelle Alliance énoncée par le Christ...j'ajouterai enfin, qu'il est du devoir de chaque Chrétien d'être végétarien et de ne contribuer en aucune manière possible à la souffrance animale..."




196 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page